Bois de judas

Cossinia pinnata

Espèce peu commune par endroits en milieu naturel.

Endémique de La Réunion et Maurice ; classée de préoccupation mineure (LC).

 

Arbre monoïque très ramifié pouvant atteindre une hauteur de 15 m. Famille des Sapindacées.

Écorce beige orangée, se détachant par plaques.

Feuilles longuement pétiolées, composées d’un nombre impair de folioles (généralement 5) et d’une longueur totale de 10 à 20 cm. Les folioles sont étroitement ovales, recouvertes d’un duvet gris clair dessous, avec des nervures oranges ou jaunâtres.

Légère hétérophyllie : les feuilles juvéniles sont plus longues et ont jusqu’à 11 folioles.

Fleurs blanches unisexuées à 5 sépales et 4 pétales, regroupées au sommet des rameaux. Les fleurs mâles ont 6 étamines.

Les fruits sont des capsules à 3 loges d’environ 1 cm de large, granuleuses au toucher et surmontées du style qui ne tombe pas.

Sur pied.

Signes de maturité du fruit : il passe du vert clair au marron, sèche et finit par s’ouvrir le long des trois lignes d’ouverture.

Protocole : récolter sur pied en essayant de ne pas faire tomber les graines. Pour cela privilégier les grappes où seuls quelques fruits ont commencé à s’ouvrir. En milieu naturel les pieds sont cependant souvent bien trop hauts pour pouvoir être récoltés à la main. Une solution annexe, non testée, consiste à tendre une bâche sous le pied puis à secouer l’arbre afin de faire tomber les graines, ce qui nécessite d’être au moins 3 personnes et n’est pas aisé à mettre en oeuvre sur le terrain au vu du relief et de la grosseur des pieds.

Période de récolte : de juin à septembre.

Récolte en milieu naturel : délicate pour les raisons exposées ci-dessus, mais cela se fait facilement si on parvient à trouver des jeunes pieds de plus petite taille. A noter que sur de nombreux pieds, la plupart des fruits ne se développent pas correctement et ne contiennent aucune graine viable. Aucun semencier récolté dans le cadre du projet COREXERUN. Il existe de nombreux pieds ex situ (parcs, bords de route, arboretums).

Manipulation post-récolte : aucune en particulier, la récupération des graines se fait sans difficulté car le fruit s’ouvre à maturité. Sinon il suffit de briser la coque entre ses doigts.

Nombre de graines par fruit : 3.

Taux de germination : 57 % (taux compris entre 19 et 84 % selon les lots).

Durée avant 1ère levée : 7 à 21 jours.

Age avant repiquage : 42 à 55 jours.

Problèmes / observations lors de la culture :

  • risque de fonte de semis si excès d’eau (pourriture au niveau du collet) ;
  • germinations consommées par un insecte (qui n’a pas pu être identifié) ;
  • espèce sensible aux acariens après repiquage ;
  • espèce sensible au sevrage qui doit être progressif
  • croissance rapide : 8 à 10 mois.

Taux de mortalité après repiquage : 34 %.

Stade dynamique : post-pionnière.

Nombre de plants réintroduits : 5379.

Taux de mortalité après plantation : assez faible, 6 à 8 %.

Taux de mortalité 1 an après plantation : très moyen, 31 à 35 %. L’espèce, bien qu’associée au milieu semi-xérophile, est peu présente à des altitudes très basses (250 – 300 m d’altitude au plus bas sur la Grande-chaloupe mais elle est nettement présente à partir de 450 – 500 m d’altitude) ce qui peut expliquer que les résultats sont bien meilleurs en partie haute où le taux de mortalité est seulement de 15 %.

Croissance moyenne 1 an après plantation : 32 cm en hauteur et 22 cm au niveau de la couronne.