Benjoin

Terminalia bentzoë

Espèce très rare en milieu naturel.

Endémique de La Réunion, Maurice et Rodrigues ; classée en critique d’extinction (CR).

Grand arbre hermaphrodite aux branches horizontales pouvant faire plus de 20 m de haut. Famille des Combrétacées.

Ecorce noirâtre se détachant par écailles.

Feuilles simples, alternes, insérées en hélice et groupées sur le sommet des rameaux (épaissi en forme massue), de couleur vert – marron et de forme elliptique à obovale avec de très larges dents arrondies sur le bord.

Hétérophyllie marquée : les feuilles juvéniles sont rougeâtres, pubescentes, très étroitement elliptiques, à nervures et bord rouge violacé.

Petites fleurs hermaphrodites ou strictement mâles, à 5 sépales blancs, regroupées à l’extrémité des rameaux.

Les fruits sont des samares ovales de couleur verte, bombés sur le milieu et entourés de 2 larges « ailes », de taille assez variable selon les individus (1,5 à 2,5 cm de long).

Au sol.

Signes de maturité du fruit : aucun, le fruit est encore vert lors de sa chute.

Protocole : ne pas trop tarder après la chute des fruits, en particulier lorsqu’elle a lieu en saison des pluies, car les graines peuvent germer assez rapidement en conditions humides.

Période de récolte : assez étalée car fonction des individus mais on peut néanmoins distinguer deux grandes périodes de fructification, l’une en début d’année aux alentours de mars / avril, et l’autre en fin d’année vers le mois d’octobre.

Récolte en milieu naturel : difficile en raison de la rareté de l’espèce, la difficulté pour accéder aux individus qui sont souvent en plein rempart, ainsi que la faible proportion de semenciers. 7 pieds ont pu être récoltés dans le cadre du COREXERUN. L’espèce est largement présente ex situ (jardins, parcs, bords de route, aménagements urbains).

Manipulation post-récolte : afin d’augmenter le taux de germination et la rapidité avec laquelle les fruits se mettent à germer il est recommandé de laisser les fruits sécher à couvert pendant quelques jours s’ils sont encore frais, puis d’enlever tout ou partie de l’enveloppe et de faire tremper les fruits dans l’eau en la changeant régulièrement jusqu’à ce qu’elle ne se colore plus (donnée CIRAD).

Nombre de graines par fruit : 1.

Taux de germination : 33 % (taux compris entre 0 et 99 % selon les lots).

Durée avant 1ère levée : 30 à 60 jours.

Age avant repiquage : 90 à 150 jours.

Problèmes / observations lors de la culture :

  •  attention au pivot lors de la manipulation de la plantule ;
  •  pertes importantes si les plants sont trop serrés (effet compétition) ;
  •  ne pas sevrer trop brusquement car un plant desséché repart difficilement ;
  •  croissance rapide : 8 à 10 mois.

Taux de mortalité après repiquage : 25 %.

Stade dynamique : post-pionnière

Nombre de plants réintroduits : 5467.

Taux de mortalité après plantation : faible, 4 %.

Taux de mortalité 1 an après plantation : moyen, 11 à 17 %.

Croissance moyenne 1 an après plantation : 40 cm en hauteur et 29 cm au niveau de la couronne. Le développement important du benjoin et sa relative rusticité en font une espèce idéale pour installer un premier couvert en zone semi-sèche.