Bois blanc rouge

Poupartia borbonica

Espèce très rare en milieu naturel.

Endémique de La Réunion et Maurice ; classée en danger critique d’extinction (CR) et protégée.

 

Grand arbre dioïque de 10 à 15 m de haut, au tronc souvent droit. Famille des Anacardiacées.

Ecorce grise, striée verticalement, rougeâtre en dessous.

Feuilles alternes groupées à l’extrémité des rameaux, composées d’un nombre impair de folioles étroitement ovales et asymétriques à la base, de couleur vert clair avec des nervures jaune orangé, tout comme l’axe sur lequel ils sont attachés. Quelques rares pointes arrondies sont visibles sur le bord des folioles.

Hétérophyllie : les feuilles juvéniles et de transition ont respectivement moins (2 – 3) et plus (6 – 8) de folioles que les feuilles adultes, ont des nervures rouges et sont recouvertes d’un duvet doux au toucher.

Petites fleurs rougeâtres unisexuées, à 5 pétales, regroupées à l’extrémité des rameaux.

Les fruits sont de petites drupes quasi sphériques de 1 à 1,2 cm de diamètre, contenant une seule graine non lisse.

Au sol ou parfois sur pied si les branches sont accessibles.

Signes de maturité du fruit : il gonfle, passe du vert au violet et la chair mollit.

Protocole : aucun en particulier car la récolte se fait généralement au sol. Penser à secouer l’arbre pour faire tomber les fruits mûrs qui ne se sont pas encore décrochés. Ne pas trop tarder après la chute des fruits car ils peuvent se dégrader si les conditions sont humides.

Période de récolte : octobre à janvier.

Récolte en milieu naturel : assez délicate en raison de la rareté de l’espèce mais il y a une bonne proportion de semenciers (pieds femelles) et ces derniers fructifient le plus souvent en grande quantité. 13 semenciers ont été récoltés dans le cadre du projet COREXERUN. L’espèce est représentée ex situ (arboretums, aménagements urbains parfois).

Manipulation post-récolte : il est préférable de semer le fruit dès qu’il a été récolté car il ne se conserve pas longtemps. Il n’est pas nécessaire de le dépulper.

Nombre de graines par fruit : 1.

Taux de germination : 32 % ce qui est faible et peut s’expliquer par les très mauvais résultats obtenus sur la 1ère saison (2 % de germination en moyenne). Les lots suivants affichent un taux de germination moyen de 49 % (taux compris entre 0 et 93 % selon les lots) ce qui est plus cohérent avec la bibliographie.

Durée avant 1ère levée : 21 à 45 jours.

Age avant repiquage : 35 à 120 jours.

Problèmes / observations lors de la culture :

  •  risque de fonte de semis en cas d’excès d’eau ;
  •  surveiller la croissance du pivot pour éviter le problème de la crosse racinaire ;
  •  espèce sensible aux pucerons ;
  •  croissance très rapide : 4 à 6 mois ;
  •  très bonne résistance au sevrage.

Taux de mortalité après repiquage : 15%.

Stade dynamique : dryade.

Nombre de plants réintroduits : 1639.

Taux de mortalité après plantation : très élevé sur la 1ère saison (34 %), à nul sur la 2ème saison.

Taux de mortalité 1 an après plantation : très élevé sur la 1ère saison (67 %), à faible sur la deuxième saison (11 %). La forte mortalité enregistrée sur la 1ère saison, aussi bien à la reprise qu’un an après plantation, est due aux fortes précipitations ayant entraîné l’asphyxie d’une partie des plants ainsi qu’au fait que les individus replantés étaient très anciens ce qui rend la reprise généralement plus délicate.

Croissance moyenne 1 an après plantation : 19 cm en hauteur et 10 cm au niveau de la couronne.