Bois de chenilles

Volkameria heterophylla

Espèce rare en milieu naturel.

Endémique de La Réunion et Maurice ; classée en danger critique d’extinction (CR) et protégée.

 

Arbuste ou petit arbre hermaphrodite ayant généralement plusieurs tiges à la base et pouvant atteindre 4 m de haut. Famille des Verbénacées.

Écorce claire à marron, fissurée.

Feuilles opposées décussées ou regroupées par 3 sur la tige, pétiolées, de forme elliptique à ovale. Les nervures latérales se rejoignent en arceaux.
Hétérophyllie : les feuilles juvéniles sont très fines et allongées, recouvertes de poils courts.

Fleurs blanches, légèrement parfumées, à 5 pétales traversés par un sillon, à étamines et style longs (2 cm). Les fleurs sont regroupées à l’extrémité des rameaux.

Les fruits sont des drupes sphériques, lisses, d’environ 1 cm de diamètre. Ils contiennent 2 graines plates collées au noyau.

Au sol.

Signes de maturité du fruit : pas forcément de signe évident, il peut rester vert et chuter mais il peut également noircir sur pied et rester accroché un moment.

Protocole : ramasser des vieux fruits de préférence car il y a une grosse dormance.

Période de récolte : toute l’année car la récolte se fait au sol et les fruits se dégradent lentement. Chute des fruits entre mars / avril et août.

Récolte en milieu naturel : assez délicate car les pieds sont souvent difficiles d’accès et les bons semenciers sont rares. 19 semenciers ont néanmoins pu être récoltés dans le cadre du COREXERUN. L’espèce est présente ex situ (parcs, bords de route, arboretums).

Manipulation post-récolte : il est préférable de séparer les 2 parties du fruit en glissant un objet fin type couteau. Le taux de germination sans traitement est très faible (inférieur à 10 %) donc un traitement serait utile mais aucun test n’a été effectué.

Nombre de graines par fruit : 2.

Taux de germination : 4 % (taux compris entre 0 et 54 % selon les lots).

Durée avant 1ère levée : 15 à 30 jours.

Age avant repiquage : 50 à 90 jours.

Problèmes / observations lors de la culture :

  • résiste bien au sevrage mais attendre que le tronc ait atteint une force suffisante ;
  • croissance rapide : 6 à 10 mois.

Taux de mortalité après repiquage : 6 %.

Stade dynamique : nomade-pionnière.
Nombre de plants réintroduits : 673.
Taux de mortalité après plantation : nul.
Taux de mortalité 1 an après plantation : quasi nul, < 1 %.
Croissance moyenne 1 an après plantation : 39 cm en hauteur et 21 cm au niveau de la couronne.

La croissance rapide de cette espèce et sa résistance à la sécheresse font du bois de chenille une espèce idéale pour des premières plantations en milieu sec.